L’équipe de recherche

L’équipe du projet SPPT mobilise des chercheuses et chercheurs en sciences humaines et sociales issus de 5 universités (U. de Reims ; U. de Lille ; U. d’Artois ; U. de Bordeaux ; U. Toulouse III) et 5 laboratoires (CEREP EA 4692 ; C2S EA 6291 ; CRESCO EA 7419 ; URePSSS EA 7369 ; CED UMR 5116). Les 18 membres de cette équipe, présentés ci-dessous, ont déjà travaillé en commun sur des projets antérieurs portant aussi bien sur les politiques de santé que sur les transitions professionnelles :

BASSON Jean-Charles (U. Toulouse III – CRESCO EA 7419) : politiste, MCF, ses travaux portent sur le gouvernement des populations dans les domaines de la santé publique, de l’ordre public, de l’espace public et de l’éducation. Il est également directeur de l’Institut fédératif d’études et de recherches interdisciplinaires santé société [IFERISS - FED 4142]) de Toulouse.

BERJOT Sophie (U. de Reims – C2S EA 6291) : psychologue social, PU, ses recherches portent principalement sur l’effet des évaluations cognitives en termes de menaces/défi de l’identité sur différentes variables telles que le burnout, le stress, la stigmatisation et la motivation, ce, dans différents domaines (travail, non travail).

BRÉHON Jean (U. d’Artois – URePSSS EA 7369) : historien, MCF, ses activités scientifiques portent sur la fabrication, la recomposition et la décomposition du lien social et les processus de vulnérabilités et individus vulnérables rencontrés dans l’univers sportif.

CABY Isabelle (U. d’Artois – URePSSS EA 7369) : physiologiste, MCF, ses recherches actuelles portent sur la place des APS et de l’EPS dans la fabrique et/ou la fragilisation du lien social et plus spécifiquement sur les situations et contextes vulnérables rencontrés dans les activités dédiées aux sportifs en situation de handicap.

DERUMAUX Tanguy (U. Toulouse III – CRESCO EA 7419) : doctorant en sociologie et allocataire d’une bourse financée sur le programme SPPT, son travail de thèse (dirigé par E. SALAMÉRO et Ph. TERRAL) porte sur le vieillissement en emploi et l’usure professionnelle des professionnels des sports de nature. 

DOGA Marie (U. Toulouse III – CRESCO EA 7419) : sociologue, MCF, ses thèmes de recherche recoupent la sociologie des professions (processus de qualification et d’insertion professionnelle, relations professionnelles, représentations de l’emploi, valeurs du travail) et la sociologie de la culture (processus de médiation et de réception, les mécanismes de reconnaissance des œuvres et des artistes, logiques réputationnelles).

HONTA Marina (U. de Bordeaux – CED UMR 5116) [responsable des terrains “Nouvelle-Aquitaine”] : Sociologue, PU, ses travaux portent sur l’analyse de la mise en œuvre des politiques de santé publique et du sport.

JULHE Samuel (U. de Reims – CEREP EA 4692) [responsable du programme de recherche et des terrains “Grand Est”] : Sociologue, MCF-HDR, ses travaux portent principalement sur l’analyse des parcours professionnels et des transitions qui les ponctuent (insertion, mobilité intra et inter professionnelle, reconversion, etc.). 

JUNG Thomas (U. de Reims – CEREP EA 4692) : doctorant en sociologie et chargé de mission « Maintien dans l'emploi » au CAP EMPLOI 51, son travail de thèse (dirigé par S. JULHE) porte sur les politiques et l’activité des travailleurs sociaux œuvrant au maintien en emploi des salariés en situation de handicap

JUSKOWIAK Hugo (U. d’Artois– URePSSS EA 7369) : sociologue, MCF, ses travaux portent sur la fabrication des élites sportives et sur les conditions d’entrée, d’exercice, de durée et d’évolution dans l'activité d'encadrant technique. Dans les deux cas, il s’intéresse aux processus de vulnérabilités qu’on y rencontre.

MINARD-CARNEIRO Océane (U. de Reims – CEREP EA 4692) : doctorante en sociologie et allocataire d’une bourse financée sur le programme SPPT, son travail de thèse (dirigé par S. JULHE) porte sur la prise en compte de la santé dans le secteur de la viticulture et l’évolution des conditions de travail en relation avec l’introduction de mode de production agro-écologique.

PAPAVÉRO Hervé (U. de Reims – CEREP EA 4692) : doctorant en sociologie et juriste, spécialisé en droit du travail et droit du sport, son travail de thèse (dirigé par M. FALCOZ) porte sur la manière dont le droit appréhende le corps des sportifs professionnels.

ROUX Nicolas (U. de Reims – CEREP EA 4692) : sociologue, MCF, ses travaux portent sur la précarité, notamment dans les secteurs agricoles et artistique, étudiée au croisement du travail et de l'emploi, des politiques publiques d'insertion et des rapports sociaux.

SALAMÉRO Émilie (U. Toulouse III – CRESCO EA 7419) [responsable des terrains “Occitanie”] : sociologue, MCF, ses travaux portent sur les politiques publiques dans les champs culturel et de la santé, ainsi que sur les processus de socialisations professionnelle, corporelle et artistique.

SALLÉ Loïc (U. de Lille – URePSSS EA 7369) [responsable des terrains “Haut-de-France”] : sociologue, MCF, ses recherches portent d’une part sur la fabrication de l’action publique dans le champ de la santé ; et d’autre part, sur les processus de vulnérabilité et les individus vulnérables rencontrés dans les mondes du sport (arbitres, joueurs, entraîneurs).

TERRAL Philippe (U. Toulouse III – CRESCO EA 7419) : sociologue, MCF, ses travaux abordent les jeux de pouvoirs et de savoirs à l'œuvre au sein et entre divers groupes professionnels liés au sport et au corps. Ses derniers travaux engagent plus spécifiquement une étude des transformations des professions et des savoirs médicaux et paramédicaux. Il est également responsable du département santé de l’Unité de service et de recherche Production et gestion des données en sciences sociales [PROGEDO USR 2006].

VOISIN Dimitri (U. de Reims – C2S EA 6291) : psychologue social, MCF, ses recherches questionnent les situations qui menacent l’identité des individus (eg. dissonance cognitive, etc.), ainsi que les stratégies qu’ils mettent en place pour faire face à ces situations (eg. le déni, l’affirmation de soi, etc.).

WALTER Emmanuelle (U. de Reims – CEREP EA 4692) : sociologue, MCF, ses travaux portent sur la gestion de l’emploi dans le secteur sportif et plus particulièrement sur les relations entre personnels salariés et dirigeant bénévoles.